30 janvier 2009

brOOky en Polynésie 4 - Tahaa

Juste en face de Raiatea, voici Tahaa : c'est la quatrième partie de mon voyage en Polynésie. Auparavant je suis allée à Tahiti, Maupiti et Raiatea.


(si vous souhaitez écouter le fond sonore de ce message, cliquez sur le lecteur ci-dessus)

TAHAA "l’île vanille"
4500 habitants

La petite sœur de Raiatea, pas d’aéroport donc uniquement accessible par bateau : le tour de l’île est de toute beauté.
Tout comme Raiatea, Tahaa ne dispose pas de plages dignes de ce nom mais les motus de la barriere de corail sont superbes.

Le jardin de corail de Tahaa est d’ailleurs mon préféré.

       ...spectacle féerique sous l'eau...

A ce propos, comme je n'ai pu prendre qu'une petite photo sous l'eau (celle ci-dessus, mais je la trouve quand même déjà bien), n'ayant pas d'appareil le permettant, je vous mets ici un peu plus l'eau à la bouche à propos de ce merveilleux jardin : ci-dessous une série de photos en provenance du blog de Dorothée "une année en Polynésie" que je vous recommande chaudement de visiter. Quel magnifique et sympathique blog ! Merci à Dorothée pour nous avoir permis de poster ses photos dont vous pouvez profiter :o)


le lien direct vers ces photos se trouve ici --> CLIC

Une escale dans une ferme perlière permet de découvrir l’une des productions principales de l’île : la perliculture avec les perles noires de Tahiti.

 


ferme perlière au milieu du lagon

                                                 pas mal, la vue au travail !

Arrêtons nous sur cette culture :
La culture des perles, à partir des huîtres Pinctada Margaritifera, la seule variété au monde à produire une perle de couleur noire, s’est développée en Polynésie  depuis plus de vingt ans.
Le naissain (ensemble de jeunes huîtres) est immergé dans les eaux du lagon.
Lorsque les huîtres sont devenues adultes (au bout de trois ans), les perles sont greffées manuellement : cela consiste à insérer dans la poche perlière un coquillage (nucléus ou noyau, petite perle fabriquée à partir d’un mollusque d’eau douce du Japon) et un greffon (morceau de tissu de 1mm découpé dans le manteau d'une huître).

.

C’est la couleur du manteau de l'huître qui détermine la future couleur de la perle. Les huîtres sont ensuite immergées dans le lagon pour une durée de plus de 18 mois pendant lesquels elles font l’objet d’une surveillance attentive. Pendant ce temps, une couche de nacre recouvre le noyau pour former la perle. La durée nécessaire pour former une couche de nacre est d'environ 18 mois pour obtenir une épaisseur de 0,8 mm. Le diamètre d’une perle varie entre 8 et 18 mm.

Cependant, moins de la moitié des huîtres ne produiront qu’une ou deux perles : Sur 100 perles greffées, 20 meurent dans le mois qui suit, 20 rejettent le nucléus, 5 à 10 meurent en cours d'élevage. Seules 25 à 30 huîtres donneront des perles commercialisables. Si 25 à 30 huîtres sur 100 greffées donneront une perle commercialisable, seulement 5 seront classées en A (imperfections légères ne dépassant pas 10%).

 

Autre production principale de l’île : la vanille, d’où elle tire son surnom.

Elle assure les ¾ de la production polynésienne de vanille estimée à 25 tonnes env.
J’ai pu assister dans une vanilleraie à un "mariage" (fécondation artificielle) de vanille.

Pour cultiver la vanille, il faut d’abord planter un tuteur qui lui servira à la fois de support pour grimper et d’ombrière ensuite, il faut planter les lianes en faisant des boutures qui seront fixées le long des tuteurs. Au bout de 2 ans ces lianes commenceront à fleurir.

C’est en fait l’abaissement de la température à partir de mai-juin qui va stresser la liane et déclencher son processus de floraison. Deux mois après chaque coup de froid, il y a des fleurs.

Les abeilles de Tahaa, ne pollénnisent pas les fleurs comme cela se passe naturellement ailleurs. Il faut les polléniser à la main. On appelle cela le mariage de la vanille.

A Tahaa, il y a des milliers de "mariages" par jour pendant la saison. Le mariage est une opération délicate de la membrane au dessus du sygmatique. Une personne habituée peut "marier" environ 3000 fleurs en huit heures.
Les fleurs ne durent qu’une journée, il faut les marier le même jour de préférence avant 24 heures.

.

.

.

.

 

Neuf mois après le mariage, on récolte les fruits mûrs. Les gousses sont ensuite mises à sécher et à brunir pendant 4 à 5 mois avant d’être triées, calibrées et vendues.


Attention, petit jeu ! une brOOky est cachée dans cette vanilleraie, saurez-vous la retrouver ?

Fin de la visite à Tahaa... mais pas la fin du voyage !
Si vous voulez me suivre encore en Polynésie, c'est par ici, nous allons à Huahine, "la secrète".
Cliquez sur --> brOOky à HUAHINE
brOOky

Retour vers : brOOky la mascotte

Retour vers : ACCUEIL

Posté par Les Riverains à 16:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,


brOOky en Polynésie 2 - Maupiti

Deuxième partie de mon voyage en Polynésie (voir ici la première partie : brOOky à Tahiti).


(si vous souhaitez écouter le fond sonore de ce message, cliquez sur le lecteur ci-dessus)

MAUPITI "la discrète"
1127 habitants

 

 

Me voici en route pour Maupiti, petite île encore peu touristique située à l’extrémité de l’archipel de la Société à 40 km à l’ouest de Bora Bora.


On reconnaît bien du ciel la forme caractéristique du lagon qui entoure Maupiti

L’arrivée au petit aéroport en plein air me dépayse déjà !

.

.

.

.

.

.

 

C’est en bateau que je me rends sur le motu où je vais passer quelques jours.



 

 

 

 

 

Le tour de l’île fait juste 10 km et s’effectue en vélo, mais attention aux descentes abruptes car il faut pouvoir gérer le freinage en retro pédalage.
L’ascension au pied du Hotu Paraoa (250m) près du mont Teurafaatiu (380m) permet d’admirer la beauté de cette île et des motus qui l’entourent.


 

Au retour, je m'arrête à l'église située au bord du lagon. Les chants gospel s'élèvent puis les gens se retouvent à la sortie avec les traditionnels colliers de fleurs de tiaré.


Retour vers le lagon. Celui-ci est peu profond ce qui permet à mes amis les chiens de me suivre jusqu’au milieu du lagon… extra !

.

.

.

.

.

.

.

Je laisse là mes copains et je continue mon voyage vers Raiatea, "la sacrée"...

Pour me suivre, c'est par ici : cliquez --> brOOky à RAIATEA
brOOky

Retour vers : brOOky la mascotte

Retour vers : ACCUEIL

Posté par Les Riverains à 16:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,