30 janvier 2009

brOOky en Polynésie 8 - Fakarava

Huitième et dernière escale de mon fabuleux voyage en Polynésie. Si vous avez manqué des épisodes, vous pouvez me retrouver ici : cliquez --> brOOky à Tahiti, Maupiti, Raiatea, Tahaa, Huahine, Bora Bora et Rangiroa.


(si vous souhaitez écouter le fond sonore de ce message, cliquez sur le lecteur ci-dessus)

FAKARAVA
2e atoll de Polynesie (1121 km2) avec seulement 467 hab, c’est l’île du bout du monde…
Les sites sont idylliques.

La couronne de rétif mesure 60 km de long sur 25 km de large.

J’ai décidé de me rendre parmi une poignée d’habitants au sud de l’atoll vers Tetamanu où les routes n’existent pas et où seul le bateau permet de se déplacer. Un retour à la nature en somme avec des lampes à pétrole pour seul éclairage et des habitations traditionnelles, les fare, qui sont ouvertes aux vents. Ca y est j’y suis, je suis au bout du monde.

.

.

 

 

 

Mais pas toute seule : les requins, les napoléons m’entourent !


Ca y est, mon voyage en Polynésie est terminé (snif). J'espère que vous avez eu autant de plaisir à me suivre, que moi à y voyager et vous faire découvrir cet endroit merveilleux. Je rentre vers notre résidence bien aimée avec plein de rencontres, de cultures, de paysages et de musiques dans la tête.

Si vous partez quelque part, ne m'oubliez pas ! Avec moi, les contacts s'établissent très facilement et je prends très peu de place dans un petit sac. Au retour, c'est l'occasion, comme pour ce voyage, de faire partager aux autres ses impressions...

A bientôt pour de nouvelles aventures !
brOOky

Retour vers : brOOky la mascotte

Retour vers : ACCUEIL

Posté par Les Riverains à 16:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,


brOOky en Polynésie 7 - Rangiroa

Ravie de vous retrouver ! Si vous arrivez ici directement ou si vous avez envie de revoir les différentes îles polynésiennes précédemment acostées, cliquez sur les escales suivantes : brOOky à Tahiti, Maupiti, Raiatea, Tahaa, Huahine et Bora Bora...
Nous voici dans les îles Tuamotu où nous visiterons Rangiroa et Fakarava.


(si vous souhaitez écouter le fond sonore de ce message, cliquez sur le lecteur ci-dessus)



RANGIROA "Long ciel"
1900 habitants
C’est LE paradis des plongeurs avec les 2 passes de Avatoru et Tiputa separées d’une 10aine de km seulement où se concentre l’activité touristique. Ces passes attirent une concentration exceptionnelle de faune, notamment de requins, des tortues et même des dauphins qui s’amusent dans la passe lorsque son courant se renforce.
.

.

 

Rangiroa est un atoll. En le survolant, on admire le lagon bleu (lagon dans le lagon).
75 km d’est en ouest et 25 km du nord au sud, mais large de 200 à 300 m seulement : inutile de vouloir apercevoir ses contours, c’est le 2e atoll au monde par sa superficie. Cet anneau corallien pourrait contenir l’île entière de Tahiti.

Mais attention : il n’y a pas de plages de sable fin, le bord de l’eau est constitué de coraux.
C’est l’occasion pour moi de farniente dans un bungalow sur pilotis d’où je guète les poissons multicolores.

 

Un petit passage par l'église et, en partant, on m’offre le traditionnel collier de coquillages.

 

 

 

Vous êtes toujours en forme ? Oui ! alors tant mieux, car maintenant je vous entraîne vers notre ultime étape : Fakarava, l'île du bout du Monde...

C'est par ici : cliquez --> brOOky à FAKARAVA
brOOky

Retour vers : brOOky la mascotte

Retour vers : ACCUEIL

Posté par Les Riverains à 16:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

brOOky en Polynésie 6 - Bora Bora

Merci de continuer le voyage en Polynésie avec moi !
Si vous souhaitez voir les épisodes précédents, vous pouvez cliquer sur mes escales : Tahiti, Maupiti, Raiatea, Tahaa et Huahine.


(si vous souhaitez écouter le fond sonore de ce message, cliquez sur le lecteur ci-dessus)

 

BORA BORA "la perle du Pacifique"
5800 habitants



 

 

Certainement la plus connue de Polynésie. Elle représente un mythe qui la rend incontournable. Effectivement c’est incontestablement LE plus beau lagon de Polynésie.

Mais l’esprit de la Polynésie est ailleurs…
La découverte du lagon à bord d’une petite embarcation suffit à s’inonder les yeux de paysages et de couleurs plus beaux les uns que les autres.

L’implantation de complexes touristiques est très importante : les chapelets de luxueux bungalows, voire de villas sur pilotis se succèdent. Le plus luxueux d’entre eux : le St REGIS où des villas sur pilotis de 320 m2 se louent…  à des prix exorbitants.

.

.

.


L'hôtel Saint-Régis à Bora Bora

Bora Bora s’est ouverte au tourisme bien avant les autres îles grâce à sa piste d’atterrissage qui fut la plus longue de Polynésie jusqu’en 1961. Cette piste fut construite par les américains lors du conflit de la 2nde guerre mondiale, peu après l’attaque de Pearl Harbor le 07/12/1941, afin d’installer sur l’île une base de ravitaillement. Ainsi entre début 1942 et mi 1946 près de 6000 soldats s’installèrent en garnison sur cette base qui approvisionnait le front du Pacifique.  C’est aussi la date d’ouverture du 1er hotel de l’ile : le Bora Bora.
Tous les soldats ont contribué à la notoriété de l’île et aujourd’hui les (riches) américains et japonais constituent la majorité des touristes.

C’est sur cette ile que s’achève la célèbre course de pirogues Hawaiki Nui organisée chaque année en novembre de Raiatea à Bora Bora.
Hawaiki nui va'a est une compétition internationale de pirogues polynésiennes appelées va'a. Elle se tient en octobre, dans l'archipel des Îles Sous-le-Vent, en Polynésie française. Cette compétition prend la forme de courses de pirogues en haute mer et en lagon, et se découpe en trois étapes successives, une par jour, reliant les îles de Huahine, Raiatea, Tahaa et Bora-Bora.

Après tous ces efforts, un repos s'impose au coucher du soleil depuis les pontons de l'hôtel Bora Bora...



...en effet, il faut reprendre quelques forces, car le voyage n'est pas fini ! Je vous emmène vers Rangiroa, "le long ciel".

Si vous voulez me suivre, cliquez ici --> brOOky à RANGIROA
brOOky

Retour vers : brOOky la mascotte

Retour vers : ACCUEIL

Posté par Les Riverains à 16:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

brOOky en Polynésie 5 - Huahine

Cinquième partie de mon voyage en Polynésie ! Si vous arrivez ici directement, vous avez la possibilité de voir votre fameuse brOOky au début de ce périple (cliquez sur les différentes îles), à Tahiti (épisode 1) puis à Maupiti (épisode 2), Raiatea (épisode 3) et Tahaa (épisode 4).


(si vous souhaitez écouter le fond sonore de ce message, cliquez sur le lecteur ci-dessus)

HUAHINE, "La secrète"
5500 habitants

Elle se compose de deux îles : Huahine nui (grande) Huahine iti encerclées par le même lagon et reliées par un isthme de quelques dizaines de mètres. Huahine iti est la plus sauvage et Nui la plus développée. Ces 2 îles sont luxuriantes et leur lagon est aussi magnifique.

Son intérêt est également historique : les plus importants vestiges archéologiques de Polynésie française sont présents. A Maeva, les marae attestent de lieus de sacrifices humains. Aie ! Heureusement, aujourd’hui c’est une coco qu’on sacrifie !                    Marae de Huanine        et sacrifice d'une noix de coco !
.

.
.

 

 

Des parcs à poissons aménagés de part et d’autre d’un pont sont disposés en forme de V et ont été construits en blocs de coraux il y a plusieurs siècles et servent encore de nos jours pour piéger les poissons.
Au village de Faie, on peut rendre visite aux célèbres anguilles aux yeux bleus : elles sont sacrées car elles étaient utilisées pour filtrer l’eau des rivières rendant ainsi l’eau potable.

Village de Faie et ses célèbres parcs à poissons

Allons maintenant naviguer en pirogue sur le lagon aux eaux transparentes…



...et en fin de journée enfin  un peu de repos sur une plage de Huahine et mon bungalow dans les arbres…


Ah oui c’est dimanche : j’ai goûté aux plats traditionnels cuits au four tahitien : Le ahimaa est un terme tahitien qui désigne le four tahitien : "ahi", signifiant "feu" et "maa", la "nourriture". Ce type de cuisson se fait à l'étouffée. Les polynésiens pratiquaient le ahimaa tous les dimanches, c'était une coutume mise en place par les missionnaires catholiques.
Le ahimaa est constitué d'un trou creusé dans la terre d'environ 50 à 80 cm de profondeur et 2 mètres de diamètre. Ce trou est rempli de bois et de bourre de coco, auxquels on met le feu, afin d'obtenir des braises. Il faut ensuite disposer des pierres par dessus. Ces pierres volcaniques (poreuses) n'éclatent pas à la chaleur mais deviennent incandescentes. Elles doivent être bien placées et être stables afin d'accueillir la nourriture qui est enveloppée dans des feuilles de bananiers.

A table, voici les différents mets que l'on peut trouver dans un ahimaa :

  • "pua oviri" (cochon sauvage),

  • "uru" (fruit de l'arbre à pain),

  • "taro",

  • "fei" (banane orange qu'on ne mange que cuite. Si on la mange crue on risque d'avoir des problèmes de digestion),

  • "eia" (poisson du large),

  • "poe" (c'est un dessert (gelée) qu'on emballe, par petits paquets, dans des feuilles de bananiers),

  • "fafa" (un épinard local qu'on met dans une marmite),

  • "manioc",

  • et toutes sortes d'autres plats,...

Après toutes ces saveurs, rien de mieux qu'un petit tour vers la plage, au coucher du soleil ! En effet, il faut se reposer car demain, je repars vers une autre île...

Et oui, je quitte ce lieu paradisiaque pour aller vers la célèbre Bora Bora, "la perle du pacifique"...
Suivez moi, c'est par ici : cliquez sur --> brOOky à BORA BORA
brOOky

Retour vers : brOOky la mascotte

Retour vers : ACCUEIL

Posté par Les Riverains à 16:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

brOOky en Polynésie 4 - Tahaa

Juste en face de Raiatea, voici Tahaa : c'est la quatrième partie de mon voyage en Polynésie. Auparavant je suis allée à Tahiti, Maupiti et Raiatea.


(si vous souhaitez écouter le fond sonore de ce message, cliquez sur le lecteur ci-dessus)

TAHAA "l’île vanille"
4500 habitants

La petite sœur de Raiatea, pas d’aéroport donc uniquement accessible par bateau : le tour de l’île est de toute beauté.
Tout comme Raiatea, Tahaa ne dispose pas de plages dignes de ce nom mais les motus de la barriere de corail sont superbes.

Le jardin de corail de Tahaa est d’ailleurs mon préféré.

       ...spectacle féerique sous l'eau...

A ce propos, comme je n'ai pu prendre qu'une petite photo sous l'eau (celle ci-dessus, mais je la trouve quand même déjà bien), n'ayant pas d'appareil le permettant, je vous mets ici un peu plus l'eau à la bouche à propos de ce merveilleux jardin : ci-dessous une série de photos en provenance du blog de Dorothée "une année en Polynésie" que je vous recommande chaudement de visiter. Quel magnifique et sympathique blog ! Merci à Dorothée pour nous avoir permis de poster ses photos dont vous pouvez profiter :o)


le lien direct vers ces photos se trouve ici --> CLIC

Une escale dans une ferme perlière permet de découvrir l’une des productions principales de l’île : la perliculture avec les perles noires de Tahiti.

 


ferme perlière au milieu du lagon

                                                 pas mal, la vue au travail !

Arrêtons nous sur cette culture :
La culture des perles, à partir des huîtres Pinctada Margaritifera, la seule variété au monde à produire une perle de couleur noire, s’est développée en Polynésie  depuis plus de vingt ans.
Le naissain (ensemble de jeunes huîtres) est immergé dans les eaux du lagon.
Lorsque les huîtres sont devenues adultes (au bout de trois ans), les perles sont greffées manuellement : cela consiste à insérer dans la poche perlière un coquillage (nucléus ou noyau, petite perle fabriquée à partir d’un mollusque d’eau douce du Japon) et un greffon (morceau de tissu de 1mm découpé dans le manteau d'une huître).

.

C’est la couleur du manteau de l'huître qui détermine la future couleur de la perle. Les huîtres sont ensuite immergées dans le lagon pour une durée de plus de 18 mois pendant lesquels elles font l’objet d’une surveillance attentive. Pendant ce temps, une couche de nacre recouvre le noyau pour former la perle. La durée nécessaire pour former une couche de nacre est d'environ 18 mois pour obtenir une épaisseur de 0,8 mm. Le diamètre d’une perle varie entre 8 et 18 mm.

Cependant, moins de la moitié des huîtres ne produiront qu’une ou deux perles : Sur 100 perles greffées, 20 meurent dans le mois qui suit, 20 rejettent le nucléus, 5 à 10 meurent en cours d'élevage. Seules 25 à 30 huîtres donneront des perles commercialisables. Si 25 à 30 huîtres sur 100 greffées donneront une perle commercialisable, seulement 5 seront classées en A (imperfections légères ne dépassant pas 10%).

 

Autre production principale de l’île : la vanille, d’où elle tire son surnom.

Elle assure les ¾ de la production polynésienne de vanille estimée à 25 tonnes env.
J’ai pu assister dans une vanilleraie à un "mariage" (fécondation artificielle) de vanille.

Pour cultiver la vanille, il faut d’abord planter un tuteur qui lui servira à la fois de support pour grimper et d’ombrière ensuite, il faut planter les lianes en faisant des boutures qui seront fixées le long des tuteurs. Au bout de 2 ans ces lianes commenceront à fleurir.

C’est en fait l’abaissement de la température à partir de mai-juin qui va stresser la liane et déclencher son processus de floraison. Deux mois après chaque coup de froid, il y a des fleurs.

Les abeilles de Tahaa, ne pollénnisent pas les fleurs comme cela se passe naturellement ailleurs. Il faut les polléniser à la main. On appelle cela le mariage de la vanille.

A Tahaa, il y a des milliers de "mariages" par jour pendant la saison. Le mariage est une opération délicate de la membrane au dessus du sygmatique. Une personne habituée peut "marier" environ 3000 fleurs en huit heures.
Les fleurs ne durent qu’une journée, il faut les marier le même jour de préférence avant 24 heures.

.

.

.

.

 

Neuf mois après le mariage, on récolte les fruits mûrs. Les gousses sont ensuite mises à sécher et à brunir pendant 4 à 5 mois avant d’être triées, calibrées et vendues.


Attention, petit jeu ! une brOOky est cachée dans cette vanilleraie, saurez-vous la retrouver ?

Fin de la visite à Tahaa... mais pas la fin du voyage !
Si vous voulez me suivre encore en Polynésie, c'est par ici, nous allons à Huahine, "la secrète".
Cliquez sur --> brOOky à HUAHINE
brOOky

Retour vers : brOOky la mascotte

Retour vers : ACCUEIL

Posté par Les Riverains à 16:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

brOOky en Polynésie 3 - Raiatea

Suite (troisième partie) de mon voyage en Polynésie (voir ici la première partie à Tahiti et la deuxième à Maupiti), je poursuis mon périple dans les îles. Me voici à Raiatea.


(si vous souhaitez écouter le fond sonore de ce message, cliquez sur le lecteur ci-dessus)

 

RAIATEA "La sacrée"
10 500 habitants

 

Raiatea et Tahaa sont jumelles ; elles font partie du même lagon.
La ville principale Uturoa et son aéroport se situent sur l'île de Raiatea.

 

 

 

Les habitants sont d’une extrême gentillesse ce qui facilite l’auto stop.
Le coucher de soleil sur Bora Bora est un spectacle magnifique
.

 

la vue sur Tahaa depuis Raiatea, ainsi que sur la magnifique brOOky !
vue de Bora Bora depuis Raiatea                               vue de Tahaa (et de brOOky) depuis Raiatea

Et maintenant, suivez moi dans l'île d'en face, Tahaa, "l'île vanille".
Par ici : cliquez ici --> brOOky à TAHAA
brOOky

Retour vers : brOOky la mascotte

Retour vers : ACCUEIL

Posté par Les Riverains à 16:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

brOOky en Polynésie 2 - Maupiti

Deuxième partie de mon voyage en Polynésie (voir ici la première partie : brOOky à Tahiti).


(si vous souhaitez écouter le fond sonore de ce message, cliquez sur le lecteur ci-dessus)

MAUPITI "la discrète"
1127 habitants

 

 

Me voici en route pour Maupiti, petite île encore peu touristique située à l’extrémité de l’archipel de la Société à 40 km à l’ouest de Bora Bora.


On reconnaît bien du ciel la forme caractéristique du lagon qui entoure Maupiti

L’arrivée au petit aéroport en plein air me dépayse déjà !

.

.

.

.

.

.

 

C’est en bateau que je me rends sur le motu où je vais passer quelques jours.



 

 

 

 

 

Le tour de l’île fait juste 10 km et s’effectue en vélo, mais attention aux descentes abruptes car il faut pouvoir gérer le freinage en retro pédalage.
L’ascension au pied du Hotu Paraoa (250m) près du mont Teurafaatiu (380m) permet d’admirer la beauté de cette île et des motus qui l’entourent.


 

Au retour, je m'arrête à l'église située au bord du lagon. Les chants gospel s'élèvent puis les gens se retouvent à la sortie avec les traditionnels colliers de fleurs de tiaré.


Retour vers le lagon. Celui-ci est peu profond ce qui permet à mes amis les chiens de me suivre jusqu’au milieu du lagon… extra !

.

.

.

.

.

.

.

Je laisse là mes copains et je continue mon voyage vers Raiatea, "la sacrée"...

Pour me suivre, c'est par ici : cliquez --> brOOky à RAIATEA
brOOky

Retour vers : brOOky la mascotte

Retour vers : ACCUEIL

Posté par Les Riverains à 16:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

brOOky en Polynésie 1 - Tahiti

Bonjour !

Ca y est, me voici repartie ! Ma destination : la France, mais loin, très loin de la métropole. Nous sommes sur un territoire d’outremer : la Polynésie Française.

 


(si vous souhaitez écouter le fond sonore de ce message, cliquez sur le lecteur ci-dessus)

 

Mais tout d'abord, un peu de géologie pour comprendre la formation des îles !
On compte trois types d'îles en Polynésie Française, à la géologie trés différente selon qu'elles sont plus ou moins jeunes :

· 1. Les îles hautes avec un lagon. L'eau qui va de l'île à la barrière de corail s'appelle le lagon : c'est en général une étendue d'eau très calme, peu profonde qui est reliée à  l'océan par une ou plusieurs passes (par exemple: les îles âgées de l'archipel de la Société et de celui des Australes)
· 2. Les Atolls qui sont comme les précédentes mais sans île au milieu : il ne reste plus que la barrière de corail entourant un immense lagon au milieu duquel figurait autrefois une île disparue (par exemple: les très vieilles îles des Tuamotus)
· 3. Les îles hautes sans lagon et sans barrière de corail pour les protéger (par exemple: les îles jeunes des Marquises)
En fait, toutes ces îles volcaniques s'enfoncent lentement sur la plaque terrestre du fond de l'océan. Dès lors, il est très facile de reconstituer leur ordre d'apparition en fonction de leur forme et de leur hauteur... Ainsi par exemple, Tahiti est la plus jeune des îles de la Société (puisque la plus haute avec plus de 2000 mètres), alors qu'à l'Ouest Maupiti et Bora-Bora en sont les plus agées. De même, l'atoll de Tetiaroa est probablement une des plus vieilles îles de cet archipel.

 

 

TAHITI
Apres un long voyage, j’arrive à Papeete, qui est la capitale avec un peu plus de 120 000 habitants.



 

Le marché central est incontournable : ouvert dès 4h du matin. Profusion de fleurs, de fruits, d’artisanat.

 

 

On y fabrique les traditionnels colliers de fleurs ; la tiaré est l’emblème de la Polynésie et il est coutumier d’accueillir les gens avec un collier de tiarés. L’ambiance est là, tout comme la gentillesse et la prévenance des Polynésiens.

Sur mon chemin, on reconnaît aisément la cathédrale Notre Dame : sa façade est peinte en jaune. Elle a été bâtie en 1856.

Non loin, la mairie de Papeete et son drapeau polynésien.
 

Et pourquoi ne pas utiliser les "Trucks" (ce sont les bus de transport en commun) pour se balader ?

.

.

.

.

.

Me voici maintenant près du rivage de Tahiti, face à l'ile voisine Moorea. Superbe, n'est-ce pas ? oui oui, le modèle qui prend la pose est superbe aussi !


En partant pour MAUPITI, je survole Moorea et son lagon...

Je vous invite donc à me suivre vers Maupiti, "la discrète"...

C'est par ici --> cliquez : brOOky à MAUPITI
brOOky

Retour vers : brOOky la mascotte

Retour vers : ACCUEIL

 

 

Posté par Les Riverains à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,