02 août 2013

Remise en état de l'accès au parking sous-sol

Bonjour,

Après quelques semaines de travaux et l'intervention de différents corps de métier, la remise en état du portail d'accès au parking sous-sol touche à sa fin.

Ces travaux ont été effectués dans le respect des devis tels que définis dans le cadre de notre procédure au tribunal.

Vous trouverez ci-joint quelques photos des travaux puis, aujourd'hui.

photo sortie du garage durant les travaux photo entrée du garage durant les travaux
Accès garage durant les travaux - Juillet 2013

photo entrée du garage après travauxAccès garage après les travaux - Août 2013

photo sortie garage après travaux

Un problème électrique est actuellement en cours de résolution afin que l'ensemble rentre totalement dans l'ordre dès que possible.

Merci à tous les résidents affectés par les travaux pour leur patience et leur compréhension.
Merci aussi à chacun de faire en sorte que ce nouvel accès au parking sous-sol soit préservé le plus longtemps possible.

D'autres travaux de remise en état et éléments du dossier, objet de notre assignation en justice auprès de LOFT-ONE/Carrère, sont toujours en cours de jugement et nous ferons le maximum pour les clore dans les meilleurs délais.

Cordialement,
Bertrand RIVES, Président du Conseil Syndical Rive Gauche I.


09 janvier 2013

Bilan de l'année 2012 et voeux pour la nouvelle année

 

 

 

 

Bien chers résidents, copropriétaires et nombreux sympathisants,

L'année 2012 s'est achevée, et, comme il est désormais de coutume, brOOky et moi avons pris le parti de faire le bilan... en mangeant la galette des rois. Merci brOOky pour ton aide.

L'année aura été marquée par la multiplication de petits travaux nécessaires à l'entretien de notre résidence. Ainsi, et malgré une vigilance quasi quotidienne sur son état et son entretien, de nombreux dysfonctionnements électriques, de VMC, de portails et autres ont nécessité des remises en état inattendues.
En parallèle le cap est maintenu sur la qualité des prestations.
Cela demande néanmoins une vigilance quasi quotidienne auprès de nos prestataires.

Ainsi, de nouveaux contrats sont, et continuent, d'être envisagés afin de conserver, voire d'améliorer la qualité de vie au sein de Rive Gauche à des montants de charges qui doivent rester respectables.
Les membres du Conseil Syndical (CS), brOOky et moi espérons pouvoir présenter quelques informations à ce sujet au cours de la prochaine assemblée générale.
brOOky m'indique que ce n'est pas l'exclusivité des membres du Conseil Syndical et qu'elle invite tous les copropriétaires à en faire de même. Sachez que nous y accorderons la plus grande importance.

Côté vie de la résidence nous pourrons noter les faits marquants suivants :

  • Confirmant les craintes de Brooky, le transfert forcé d'ASL, entreprise locale en charge de la maintenance de nos ascenseurs et portails, par le groupe Thyssen, se solde par une baisse globale de la qualité de prestation notamment sur les aspects réactivité. Nous ne pouvons que le regretter et ferons tout notre possible pour retrouver la qualité de prestations qui nous satisfaisait,
  • Le changement de notre prestataire en charge du nettoyage des parties communes. Ainsi nous avons stoppé notre contrat auprès de Biotechnet au profit d'Arilla. Ce changement vise à maintenir la qualité de la prestation tout en garantissant des avantages sur le prix global, rééquilibrant notamment le montant pour le Bâtiment A. Brooky m'indique qu'une vigilance accrue doit cependant être apportée à la prestation d'Arilla qui s'est "fait la main" sur les premiers mois de notre nouveau contrat,
  • La nécessité d'un rappel d'un art de vivre en bonne intelligence, en regard de certaines attitudes de résidents d'abord non respectueuses du règlement de copropriété et ayant donné lieu à des comportements excessifs,

Différents actes de vandalisme sont venu ternir la quiétude de la résidence. Ainsi :

  • nous avons eu à déplorer un graffiti de mauvais genre sur l'une des portes de nos ascenseurs ce qui a nécessité la reprise et la remise en état (malheureuseument aux frais de l'ensemble des résidents),
  • des cambriolages en sous-sol qui nous rappellent la nécessité quotidienne de vigilance de l'ensemble des résidents,
  • toujours et encore autant de difficulté à obtenir la fibre optique dans notre résidence ! Le prestataire initialement considéré (FREE) a été rencontré avec le syndic sans succès. D'autres solutions sont à l'étude par brOOky mais qui reconnaît qu'un soutien dans ce cadre ne pourrait être que salutaire. Les bonnes volontés sont les bienvenues,
  • une fois encore, quelques soirées bruyantes et arrosées ont vu le jour, la nuit, euh non, ont vu le jour ! Certaines d'entre elles ont donné lieu à des débordements, notamment de bouteilles et autres détritus sur les terrasses du premier. brOOky fait son "méaculpa" et reconnaît qu'elle n'a pas su maintenir la même ténacité dans l'organisation des soirées de la résidence en 2012 que les années précédentes. Ceci ne pouvant expliquer que partiellement cela. Gageons que les choses seront différentes en 2013 et rappelons que la qualité de vie dans Rive Gauche est avant tout basée sur une vie en bonne intelligence, dans le respect de chacun,
  • de nouveaux copropriétaires ont rejoint la résidence. Au delà de la bienvenue que nous leur souhaitons, nous serions très heureux, les membres du CS, brOOky et moi de faire leur connaissance à la prochaine assemblée générale annuelle ou la représentation (idéalement présence et au moins envoi des pouvoirs) de chacun d'entre les copropriétaires est primordiale,
  • de nombreux résidents se sont installés dans la résidence. Ainsi plus de 30 plaques ont été changées cette année. C'est quasiment une moyenne annuelle en fait. Brooky souhaite à tous la bienvenue quand elle n'a pas eu le plaisir de le faire de vive voix. Elle espère que les nombreux aléas liés aux différences entre les syndics en charge de la gestion des appartements et celui en charge de la gestion de la copropriété (Immobilière de Toulouse) se résolvent dans les meilleurs délais et conditions pour les résidents et copropriétaires affectés.

Coté procédure judiciaire, différents points marquants sont à noter ! brOOky est, une fois de plus, plus que déçue et désemparée par la tournure des (non) événements pour ce qui est de notre contentieux avec Loft One. Il est grandement temps d'agir du côté de notre avocat. Nous sommes aussi dans l'expectative en regard de nos différentes tentatives de contacts infructueuses pour un résultat aujourd'hui plus que maigre. Nous aurons sans nul doute à en parler au cours de notre prochaine Assemblée Générale,

Enfin, de bien sympathiques autocollants sont venus agrémenter inopinément les portes d'accès de notre résidence à l'occasion des fêtes de fin d'année.

C'est sur cette belle note que Brooky et le Président vous souhaitent une bonne et heureuse année 2013.

Image animée Bonne Annee 2013

Brooky et le Président, Bertrand Rives.

19 novembre 2012

Vivre en bonne intelligence...

Bonjour,

 

Lorsque nous avons choisi de créer un blog dans la résidence, l'objectif était d'améliorer la communication entre les résidents mais aussi d'offrir la possibilité aux copropriétaires d'avoir une vue sur sa vie. Comme suite aux différents récents échanges et discussions, je souhaite revenir sur ces derniers.

Tout d'abord, je souhaite préciser que l'ensemble des membres du conseil syndical sont des bénévoles élus en assemblée générale (se référer aux comptes rendus) nullement rémunérés pour cette activité, y compris lorsqu'ils sont dérangés le soir ou le WE pour ce type d'altercations. Notre rôle, ainsi que celui du syndic, est décrit sur chacune des présentations faites en assemblée générale comme reporté dans ce blog (notamment dans cet article - 3ème diapositive).

La résidence Rive Gauche, comme toute copropriété, dispose d'un règlement. Ce document, établi par Maitre Gillodes, définit les conditions d'usage de l'immeuble aussi bien pour les parties privatives que les parties communes. Il est remis à tous les copropriétaires qui l'acceptent au cours de l'achat de lots privatifs engageant, par là-même, les locataires. En effet, ces derniers l'acceptent de facto à la signature du bail de location. C'est donc l'ensemble des résidents, tant les copropriétaires que les locataires qui acceptent ce règlement.

Nous savons trop bien qu'il n'est pas forcément évident d'en connaitre le détail pour les conditions d'usages, en particulier dans le cas d'une première location ou, comme cela a été le cas pour bon nombre d'entre les copropriétaires dont moi, pour un premier accès à la propriété. C'est pour cette raison que nous avons édité un livret d'accueil après quelques années de vie de la résidence afin d'informer les résidents de la situation. Son contenu est aussi disponible sur ce blog.

En l’occurrence, pour en revenir à notre affaire, et se référant au règlement, "nul ne pourra, même temporairement, encombrer les parties communes, ni y déposer quoi que ce soit, ni les utiliser pour son usage personnel, en dehors de leur destination normale". Ainsi les différents vélos, scooters, motos, voitures, banc, affiches, résidus de déménagement dans les locaux poubelles, etc. que nous avons vu apparaitre dans les parties communes ou sur des places de parking qui ne leur sont pas attribuées, n'ont rien à y faire selon le règlement.

La plupart d'entre eux n'y sont plus et je profite de l'occasion qui m'est donnée pour remercier les résidents compréhensifs. Néanmoins ces non respects du règlement prennent du temps et de l’argent, demandent dans certains cas la pose de plots (ex: devant le local vélo ou l’entrée 87...) et se retrouvent donc sur l'ensemble des charges de copropriété conduisant chacun des résidents, y compris ceux qui respectent le règlement, à en devoir payer le montant. Donc, dans le cas de l'affaire récente, si le règlement avait été initialement respecté, nous n'aurions pas eu ces comportements, échanges et temps consacrés par les membres du conseil syndical.

D'autre part, suite aux discussions auxquelles il m'a été demandé de participer, il apparait aussi certaines confusions sur le rôle du syndic et celui du gestionnaire de location. Chaque copropriétaire décidant de louer son appartement assure la gestion soit directement soit via un organisme de gestion (tel que LoftOne, par exemple). C'est formellement à ces interlocuteurs et, uniquement à eux, à mettre à disposition l'ensemble des éléments permettant l'utilisation des parties communes de la résidence. Ainsi, dans le cas particulier de l'accès au local vélo, au local poubelle ou aux parkings, c'est au propriétaire ou à son gestionnaire de mettre à disposition des locataires les clés, télécommandes ou Vigic. L'absence de clé ou d'accès ne justifie nullement le droit de non respect du règlement.

Enfin, notre résidence est le reflet de notre société. Je ne soutiens pas non plus le comportement d'un "justicier masqué" dont le masque et l’anonymat font peser la suspicion sur l’ensemble des résidents. Je trouve personnellement que cette signature manque de courage même si je peux comprendre la lassitude vis à vis du non respect de l'usage des parties communes comme reporté par ailleurs suite à des soirées plus qu'arrosées (ici ou ) ou des agissements peu civiques ni respectueux de ses voisins.

Quoiqu’il en soit, comme évoqué au début de cet article, les visiteurs de ce blog auront pu constater qu’aucune censure n’a été établie et que chacun a pu s’exprimer librement, à partir du moment où les échanges restent courtois et civilisés. En plus de 6 ans d’existence de ce blog, seul un commentaire a dû être supprimé il y a quelques années, les propos étant manifestement orduriers et non adaptés à la vision que nous avons d’une vie en communauté civilisée.

En espérant que cela clarifie et apporte l'apaisement nécessaire à la vie de la résidence dans le respect de son règlement.

Pour ma part, je me consacre actuellement essentiellement à la préparation de l'audience du 13 décembre au tribunal de grande instance dans le cadre de notre affaire avec le groupe Carrère/ Loftone concernant la livraison des parties communes et en particulier à l'accès/sortie du parking sous-sol qui affecte au quotidien la majorité des conducteurs et voitures de la résidence.

 

Cordialement,

 

Bertrand RIVES, Président du conseil syndical Rive Gauche I à titre bénévole

16 janvier 2009

Expertise judiciaire du 15 janvier 2009

Bonjour,

Ce jeudi 15 janvier 2009 (à 14:30) devait avoir lieu l'expertise judiciaire des parties communes prévue lors de notre réunion du 3 décembre 2008. Quelle ne fut pas notre surprise de constater que, un mois et demi après cette réunion, les parties principales concernées par l'accès au sous-sol et qui devaient être appelées en cause n'étaient pas présentes !! Il s'agit notamment du cabinet d'architecte et du syndic Carrère.
Face à cette situation et devant, semble-t-il, une certaine volonté des parties présentes de vouloir annuler et reporter cette expertise, les membres du Conseil Syndical (CS), assistés du Syndic et de nos avocats, ont vigoureusement réagi pour que celle-ci soit malgré tout effectuée. Nous rappelons encore ici que les membres du CS sont des bénévoles qui prennent sur leur temps de travail professionnel ou leur temps libre personnel et se sont donc organisés pour participer à cette réunion. Il apparaît donc que des professionnels du bâtiments n'y arrivent pas, quelles qu'en soient les bonnes ou mauvaises raisons évoquées (les assignations ont été envoyées mais sont "encore dans les tuyaux",...).

A 15:00, finalement, les représentants des différents corps de métiers présents (une vingtaine de personnes) sont donc venu constater les 36 points repris dans la demande de référé, en présence de trois membres du CS, d'un copropriétaire, de Maître Marin et Maître Koundé du Cabinet Decker et de M. Gutierres du Syndic Immobilière de Toulouse.

Dans l'ensemble, l'expertise a pu confirmer la légitimité de nos demandes à quelques détails près. Il a été constaté de nombreuses négligences, non finitions et manque de professionnalisme dans la conduite des travaux, certains intervenants se retranchant derrière leurs obligations contractuelles vis à vis du donneur d'ordre, arguments que nos avocats, le Syndic et nous mêmes avons logiquement rejetés. Bien entendu, il conviendra d'attendre le rapport officiel de monsieur l'Expert pour envisager les suites à donner.

Le clou de la visite a, bien entendu, été la sortie du parking sous-sol.

Manifestement, les difficultés pour sortir du parking ont pu être observées par l'ensemble des personnes présentes, l'Expert s'y reprenant à plusieurs fois au grand risque de la carrosserie du véhicule, frottant même le bas de caisse le long du trottoir !


Expertise judiciaire Rive Gauche Toulouse - sortie garage
envoyé par lesriverains

 

Une longue discussion s'est alors engagée sur la modification de cet accès. Il en ressort que la solution suivante pourrait être mise en oeuvre (ce qui, au passage, légitime totalement notre demande et confirme bien la non-conformité de cette issue) :

  • suppression de la conduite d'évacuation des eaux de pluie en l'enterrant derrière le mur de la résidence et en la rebranchant au fond du garage,

  • suppression du trottoir,

  • déplacement du portail de quelques mètres vers l'extérieur du garage et changement de sens de l'ouverture (ouverture battant droit).

  • Tout ceci afin de laisser le maximum de place de manoeuvre pour sortir.

La consultation de l'installateur du portail sera aussi effectuée afin de corroborer cette solution.

L'expertise s'est terminée à 17:20.

Comme d'habitude, nous vous tiendrons informés des suites de ce dossier.

Mise à jour du 25/02/2009 : une nouvelle expertise aura lieu le mercredi 18 mars à 14:30. En effet, certaines parties, bien qu'appelées, n'ayant pu assister à l'expertise du 15 janvier 09 ont été reconvoquées. Gageons que cette fois-ci elles ne pourront se souscrire à leurs obligations ! Nous remercions les résidents ou copropriétaires disponibles ce jour là de bien vouloir participer à cette expertise afin de montrer notre détermination à faire valoir nos droits. Merci d'avance.

Cordialement,
Frank BONY, membre du Conseil Syndical Résidence Rive Gauche 1

15 décembre 2008

Rencontre à la Maison des Avocats

Mise à jour du 16/12/2008 (voir ci-dessous)
Bonjour,

Le 3 décembre dernier Mr Poggiali, expert judiciaire, nommé par le tribunal, a convoqué l'ensemble des parties prenantes à la Maison des Avocats à Toulouse dans le cadre de notre action en justice.
Frank Bony et moi-même avons assisté au débat en présence de Monsieur Gutierres de l'Immobilière de Toulouse ainsi que de Maître Marin du Cabinet Decker & Associés.
Après un rapide tour de table ayant permis de dénombrer quelques absences (notamment le syndic Loft One - ex Carrère - qui était pourtant bien désigné dans la demande de référé), Monsieur Poggiali a énuméré l'ensemble des points pour lesquels il a été nommé. Il a parfois demandé quelques explications, et a convenu d'une visite de l'immeuble le 15 janvier prochain de façon à faire le tour des 36 points qui font l'objet de notre démarche.
Le point le plus sensible au yeux de tous reste l'accès/sortie au parking sous-sol. Il fera sans doute l'objet d'une attention toute particulière.

Nous ne manquerons pas de vous informer de la suite des évenements comme nous nous y étions engagés au cours de la dernière assemblée générale. Si néanmoins certains d'entre vous souhaitent d'avantage de détails, qu'ils n'hésitent pas à nous contacter directement ou par le biais de ce blog.

Bien cordialement,

Bertrand RIVES, Président du conseil syndical

Mise à jour du 16/12/2008 : en complément de ce message, nous mettons en ligne la note n°1 de l'expert reprenant les principaux éléments évoqués lors de la réunion.