16 juin 2012

30 000 et 70 000 !

Bonjour,

30 000 et 70 000 sont les deux chiffres du jour pour notre blog.
En effet, ces deux chiffres réprésentent le nombre de visiteurs venus consulter notre blog (donc plus de 30 000) et le nombre de pages lues par ces visiteurs (70 000 pages).

Stats blog Juin 2012


Chaque visiteur lit donc en moyenne 2,31 pages.
Sachant que chaque page compte 10 articles (sauf la page d'accueil), chaque lecteur peut consulter plus de 23 articles quand il passe sur notre blog.

Régulièrement, une bonne partie des visiteurs arrive sur notre blog en surfant sur le net et en cherchant des informations, en grande partie via Google.
Bien entendu, une bonne partie des recherches se rapporte à notre résidence (nouveaux résidents arrivants à Rive Gauche futurs acquéreurs d'un appartement...) et à la copropriété en général : Assemblées Générales, rôle du Conseil Syndical, fête des voisins, parties communes, livret d'accueil, infos sur Loft One... De ce fait, on constate que notre blog arrive régulièrement en tête sur les moteurs de recherche et que certaines de nos idées sont reprises par d'autres blog de copropriétés. Nous en sommes ravis et encourageons ces visiteurs à nous laisser un petit message.
Mais d'autres lecteurs sont venus sur notre blog en se renseignant sur Toulouse en général et, notamment, sur la dernière période, à propos du tramway de Toulouse. Vous avez pu suivre la mise en oeuvre de cet équipement proche de notre résidence, les visiteurs de notre blog également.
D'autres requêtes sont plus inattendues : on pourra noter des demandes récurrentes sur le nom des habitants de Bali. Ca peut sembler bizarre, mais pas tellement quand on sait que notre amie brOOky s'y est rendue, avec en prime un super reportage (au fait, les habitants de Bali sont les Balinais : ça c'est pour les prochains visiteurs se posant la question !).
En général, les voyages de brOOky attirent beaucoup de visiteurs. Il faut dire que notre mascotte est sympa et va dans des endroits plutôt agréables, aux quatre coins du Monde : entre autres, Pékin, Tahiti, Sydney, Rio, New York, Berlin, San Francisco, Bamako, Abidjan...
Il ne tient qu'à vous, chers "Riverains", à continuer l'aventure en emmenant brOOky avec vous lors de votre prochain voyage !

Enfin, la provenance de nos visiteurs est parfois internationale, notamment quand notre blog est mis à l'honneur sur la page d'accueil du site de Canalblog. Cela arrive régulièrement et cette distinction permet d'être visités par des lecteurs du Monde entier. Ci-dessous, une statistique sur les 100 dernières visites.

Stats blog géo - Juin 2012

Merci à tous les visiteurs pour être passés sur notre blog. Continuez à nous lire, nous sommes sur la bonne voie pour atteindre les 100 000 pages !

Bien cordialement,
Les Riverains

 


28 novembre 2007

brOOky à Bali et Bornéo - 2ème partie


(si vous souhaitez écouter le fond sonore de ce message, cliquez sur le lecteur ci-dessus)

Suite de mes aventures à Bali (la première partie est ici : clic).

 

 

 

Au niveau des paysages, j’allais oublier de vous parler des plages !… Elles sont somptueuses ! Les couleurs des sables alternent dans toutes sortes de teintes tandis que la température de l’eau est voisine de 28°C… Idéales pour la baignade, les promenades, le surf, la plongée ou les bains de soleil. Les bateaux de pêche sont légions. Peints aux couleurs de leurs propriétaires, ils comportent toujours des yeux à l’avant afin d’éviter qu’ils perdent le cap !!!…

 

 

 

Candi Dasa est un très bon exemple de lieu de villégiature dont j'ai pu profiter. Ici, une vue du bassin à nénuphars tout proche du Pura Candi Dasa temple dédié à Hariti, la déesse de la fertilité. Ce temple est celui de la terre et de la mer.

 

 

 

 

Enfin, parmi les temples, l’un des plus beaux est sans nul doute celui de Tanah Lot. C’est un peu le mont Saint-Michel de Bali !… En particulier au coucher du soleil…

 

C’est donc là, entre terre et mer, et après un séjour fabuleux que j’ai décidé d’aller rendre visite à de vieux copains, ceux qui sont à l’origine de nous tous, dans la forêt primitive de BORNEO !

 

 

 

 

 

 

 

 


Bornéo est une île immense, l’une des plus grandes au monde après l’Australie. Elle est divisée en trois états :

  • La Malaisie avec les régions de Sarawak et Sabah,

  • l’Indonésie - une perception bien différente de Bali - avec le Kalimantan

  • <et le "Monaco" de l’Asie : le Brunei.

C’est essentiellement du Brunei que je vais vous parler. C’est le pays de l’or noir ! Shell et Total y sont particulièrement bien implantés avec les plates formes off-shore au large des plages de la mer de Chine…

Les couchers du soleil et les plages désertes sont sans nul doute plus belles encore que celles de Bali.

Mais à Bornéo, ils faut être attentif à tout… Certaines de mes collègues méduses ont beaucoup de rancœur suite à une vieille histoire, leurs piqûres sont mortelles… J’ai pu les éviter. Par contre, pas les sand-fly, petites puces quasi invisibles qui se cachent dans le sable et dont les piqûres me grattent encore !!!

 

 

 

Le Brunei Darussalam est un état musulman. Son sultan est bien sympathique, sauf quand il va faire ses courses en ville et que l’on doit se garer en catastrophe pour lui laisser place.

 

 

 

En regard de l’importance de la religion, la mosquée bleue est l’une des plus grandes au monde.

 

 

 

 

Bandar Seri Begawan est la capitale. Cette ville est divisée en deux parties de part et d’autre de la Brunei River :

  • la ville moderne

  • et le Water village, village sur pilotis.

A l’origine, la nature était si sauvage que les autochtones préféraient vivre sur l’eau que sur la terre !...

 

Y’a plein de « bêtes » à Bornéo… et c’est pour cela que j’y suis venue mais aussi pour la jungle, ces plantes extraordinaires et pourtant pas si éloignées des toulousaines… Bref, au-delà de ce voyage, Bornéo m’a fait comprendre ce qui a conduit Darwin à proposer sa théorie sur l’évolution. Celle qui rapproche une grenouille et un résident.

 

 

 

Pour cela il m’a fallu faire preuve de courage et affronter la nature, son caractère sauvage et sa luxueuse diversité. Ainsi, j’ai joué les Indiana Jones au beau milieu de la jungle, sur un pont de singe… avant d’arriver sur le toit de notre ancien monde !

C’est en effet, au niveau de la canopée que j’ai pu admirer, au petit matin, l’évaporation de l’eau au sommet de cette forêt primitive à plus 50 mètres du sol.

 

 

Le Brouhaha des cigales d’ici ne m'a pas empêché d’en profiter largement et de surprendre le passage d’un gibbon, d’un écureuil volant ou du grand Rajah, le plus grand papillon au monde.
A noter la particularité du nom de ce papillon exceptionnel reconnaissable à sa guirlande verte sur ses ailes : c'est le naturaliste Sir Wallace qui lui a donné ce nom en hommage au Rajah Brooke, aventurier anglais devenu roi (Rajah) de Sarawak. Tiens, tiens ?!? Brooke et brOOky : encore des similitudes entre mon nom et des personnages du bout du monde...

 

Ici la nature est intacte, belle, dangereuse, généreuse et fragile.

 

La mangrove est sublime. Elle compose un écosystème ou plusieurs espèces sont découvertes chaque année, offrant une multitude de perspectives allant du nouveau médicament au chaînon manquant dans l’évolution de l’espèce. Et au retour, il m’a fallu reprendre le « long boat » qui m’a ramené vers la civilisation… pour vous rapporter tout cela.

 

 

 

Désormais, en plein coeur de la forêt primitive de Bornéo ou au beau milieu d’une rizière à Bali, la résidence Rive Gauche est connue d’un papillon, d’un singe, d’un caméléon, d’un écureuil, d’un paysan ou d’un brin de riz… Et moi, brOOky, je continue mon périple pour faire de vous, les résidents, les plus voyageurs au monde.

 

 

 

A bientôt pour de nouvelles aventures,

 

 

 

 

 

 

brOOky

Retour vers : brOOky à Bali 1ère partie

Retour vers : brOOky la mascotte

Retour vers : ACCUEIL

Posté par Les Riverains à 22:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

brOOky à Bali - 1ère partie

 


(si vous souhaitez écouter le fond sonore de ce message, cliquez sur le lecteur ci-dessus)

 

Salut et Selamat Datang comme on dit ici!…

Et oui me voilà toute proche de l’équateur, au beau milieu de l’archipel indonésien, dans une île aux traditions hindoues et au riche héritage artistique indo-javanais : BALI !

 

 

A peine arrivée et comme ma valise ne m’a pas suivie, j’ai dû faire quelques courses,… pour cela direction Ubud ! Ubud est sans doute la capitale asiatique de l’artisanat ! Les choix ne manquent pas pour me trouver un sac ou tout autre sorte de tissus, objets en bois, peintures, bijoux en argent, batiks, poteries, sarongs… et tout ce qu’on peut imaginer.


L’importance de la tradition hindoue est visible un peu partout. Ici, à Uluwatu, à la pointe de péninsule du Bukit, le Pura Luhur Uluwatu domine la mer.

Les autochtones sont très sympas et j’ai pu largement discuter avec mon pote Mowgli, un macaque, qui m’a expliqué la signification des éléments constituant ce temple.


Il m’a ensuite invitée à un spectacle de danse balinaise traditionnelle. Là, ce sont les danseuses et le singe qui m’ont fait part de leurs rituels de transe et d’art dramatique javanais.

Uluwatu danse Uluwatu danse du feu


Mais Bali n’est pas simplement cela. Les campagnes sont magnifiques et la culture du riz, notamment à l’Est et au centre de l’île offre des paysages de rizières en terrasses somptueux.


C’est la conséquence d’un climat tempéré, de sols volcaniques fertiles et d’un immense savoir-faire.

A propos de volcan, impossible de louper le Gunung Batur, vers le Nord de l'île, haut de 1717 mètres,... sauf lorsque les brumes l'enveloppent. Et bien j'ai eu de la chance, ce matin là, les nuages offraient un paysage fantastique.


Celui-ci, au pied duquel s'étend le lac de Batur, est toujours en activité, la dernière éruption datant de l'an 2000.


Mais revenons à nos rizières, dont la production est la base de la nourriture balinaise. Ces cultures bi-annuelles se décomposent en 5 étapes passant par les semences en pépinières, la préparation du sol (inondations, labours, nivellements), la plantation et les repiques à la main ; la récolte (découpe, battage sur place) puis enfin et pour fertiliser le terrain, la mise à feu des chaumes après récolte. Derrière ces terrasses magnifiques se cache un savoir-faire ancestral dans les réseaux d’eaux. Pierre Paul Riquet s’en est largement inspiré pour faire le canal du Midi où j’aime beaucoup aller me promener. Tout cela, c’est par la gentillesse des paysans que je l’ai appris.


L’histoire de Bali est parsemée d’invasions. Les Hollandais en 1908 ont dévasté un magnifique palais du dieu de l’amour dans la ville de Klungkung. Aujourd’hui il ne reste que peu de vestiges de ce lieu, quasiment uniquement le Taman Gili (le « jardin île »).

Cela ne m'a pas empêché d’y découvrir des peintures de style wayang
au plafond du Kerta Gosa et du Bale Kambang, symbolisant les mythes de la culture balinaise. Pour cela, je me suis largement appuyé sur les explications des créatures mythiques qui entourent le pavillon.


Ceci est la fin de la première partie.

Retrouvez la suite de mes aventures à Bali et Bornéo dans la seconde partie : clic ici

 

(vous pouvez aller boire un coup pendant la pub !).

brOOky

 

Retour vers : brOOky la mascotte

Retour vers : ACCUEIL

Posté par Les Riverains à 22:22 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,