Bonjour,

Vous savez probablement que des effractions ont eu malheureusement eu lieu dans notre garage dans la nuit du mercredi au jeudi 30 octobre 08.
Nous mettons ici le mail de Stéphanie dont les interrogations sont tout à fait légitimes :
Voici son message :vol d'un 2 roues

Bonjour,
Je suis locataire dans la résidence "Rive Gauche" avec un parking situé au sous-sol ; mon frère me rejoignant certains jours, gare son 2 roues devant ma voiture, accroché au poteau et ce matin son scoot a disparu. Est ce un vol d'un habitant de la résidence, pour avoir accès au sous-sol ? C'est vraiment dégoutant car l'assurance ne marche pas dans ce cas là. Nous allons déposé une plainte au Commissariat ; cette résidence est elle vraiment sécurisée ? J'ai des craintes pour mon véhicule.
Salutations

Stéphanie, merci pour votre mail. Nous sommes sincèrement désolés de cet incident qui vous touche particulièrement. Sachez que 4 véhicules ont été fracturés (vitre cassée) et un box ouvert et une tentative pour un deuxième. Nous apprenons par vous que votre scooter a donc été dérobé.
Le(s) voleur(s) a (ont) tenté de pénétrer en fracturant une porte de communication au pied de biche au bâtiment B. Ceci nous encline à penser que l'auteur de ces méfaits n'appartient pas à la Résidence, sinon, il n'y aurait pas eu effraction.
Par ailleurs, son champ d'action a été relativement limité : 4 véhicules touchés alors qu'il y en a près d'une quarantaine garés, un box ouvert, mais sans avoir rien volé à l'intérieur et un box qui n'a pu être ouvert.
Nous pensons que les mesures de sécurité mises en place sous l'action du Conseil Syndical ont donc permis de limiter les déplacements de ce malfaiteur.
En effet, outre les digicodes ou la vidéo permettant de visualiser les visiteurs sonnant à l'interphone, nous avons renforcé certains points de sécurité (entre autres) :

  • pose de poignées palières nécessitant une clé pour accéder aux garages,

  • pose de plaques de protection côté boulevard Koenigs empêchant le passage vers la Résidence,

  • pose de film teinté pour empécher la vision directe depuis la rue,

  • attribution nominative des bips (portes et garages) ne permettant l'ouverture que de son propre hall d'entrée,

  • fermeture immédiate du portail principal (pas de temps d'attente) lors de l'entrée ou la sortie des véhicules

  • éclairage opérationnel dans les garages, limitant les zones d'ombre...

Ces différents éléments ont été déjà mentionnés dans des messages précédents, sur ce blog.
Malheureusement, à moins de vivre dans un bunker ou une banque, il sera difficile d'assurer une protection parfaite si des malfaiteurs veulent absolument commettre leur méfaits.
Des règles simples de vigilance restent toutefois à respecter :

  • ne pas ouvrir à l'interphone à n'importe qui et sans contrôle,

  • s'assurer que personne ne rentre derrière soi en voiture avant que le portail ne se referme (et plus particulièrement le soir),

  • ne pas laisser les portes d'entrée des halls ouvertes,

  • ne pas hésiter à demander aux personnes que vous croisez et que vous ne connaissez pas, si elles trouvent bien leur chemin (c'est aussi une bonne occasion de faire connaissance avec ses voisins !)...

Vous avez porté plainte : c'est exactement ce qu'il faut faire, même si votre assurance ne prend pas en charge cet incident. En effet, la Police prend en compte les plaintes du quartier et renforce ses rondes aux endroits sensibles. Si personne ne signale les dégradations, il n'y aura pas de surveillance renforcée. Nous savons que nous avons pu éviter des effractions grâce à cela.

Il appartient à chacun de respecter notre résidence. De nombreux efforts d'aménagement ont été faits pour rendre notre environnement accueillant (cf. espaces verts, halls d'entrée,...) convivial et chaleureux. La démonstration que notre résidence est bien maintenue, que les réparations sont rapides, que le réglement de copropriété est respecté est un point primordial qui permet de limiter le type d'incidents dont vous avez été malheureusement victime.
Soyez assurée que les membres du Conseil Syndical, bénévoles il faut le rappeler, oeuvrent quasi quotidiennement dans ce sens pour défendre les intérêts de notre résidence.

Cordialement,
Frank BONY, membre du Conseil Syndical Résidence Rive Gauche I